Amandine BRAHMI : Une jeune arbitre pleine de talent

Amandine BRAHMI, jeune arbitre et étudiante de 17 ans.
Elle fait partie du groupe "Arbitre Elite Jeune" où elle officie sur les rencontres jeunes Championnat de France.
Amandine à également intégré le groupe aspirant PNM (anciennement RM1)



Finale Féminine Fin4l Four 2017
Finale Féminine Fin4l Four 2017
Bonjour Amandine, peux-tu te présenter à nous. (Etudes, Parcours basket)
Bonjour, je m’appelle Amandine Brahmi. J’ai 17ans et je suis actuellement en terminale S. J’ai débuté le basket dès l’âge de 6ans à Chasse sur Rhône où je suis restée dix ans. A l’âge de 16 ans, j’ai intégré la CTC Confluence (SGOSFF et AL Gerland Mouche) en U17 ligue où nous avons été championnes du Lyonnais. Aujourd’hui, je joue désormais en Pré-nationale Féminine (anciennement Régionale 1) dans le club de l’AL Gerland Mouche.

Quel est ton parcours dans l’arbitrage ?
J’ai démarré l’arbitrage très tôt. En effet, dès mon entrée en 6ème, j’ai entamé un cycle de formation appelé « Pinson ». Ce cursus se déroulait sur 3 ans et permettait d’instaurer les bases de l’arbitrage. Très rapidement, motivée par les apprentissages acquis, j’ai décidé de continuer dans cette voie en passant mon diplôme d’arbitre départementale officielle à l’âge de 14 ans.
Juste après l’obtention de mon diplôme d’arbitre départemental, j'intègre la formation continue mise en place par le Comité du Rhône afin d’accéder au niveau d’arbitre régional (en R3). C'est pendant la saison 2015-2016, je suis devenue arbitre régionale dans la Ligue du Lyonnais. Passionnée par l’arbitrage, j’ai fait le choix de poursuivre ma formation personnelle en participant aux journées de formations mises en place par la Ligue du Lyonnais organisées au cours de la saison 2016-2017. Ainsi, actuellement je suis arbitre officielle dans les championnats de France Jeunes (U15-U18) et arbitre aspirante PNM (anciennement RM1).


Quelles ont été tes motivations pour te lancer dans l’arbitrage ?
Étant plus jeune, je passais mes week-end entiers à regarder toute la journée les matchs dans mon ancien club de Chasse sur Rhône. Nous avions deux arbitres officiels qui régulièrement nous proposaient -à deux de mes amis et moi-même- de venir assister à leurs rencontres le samedi soir lorsqu’ils arbitraient en tant d’officiels. Très rapidement, j’ai eu envie de suivre leur exemple de sorte que j’ai décidé de me lancer dans l’arbitrage en plus du jeu.


Comment arrives-tu à gérer tes matchs par rapport à ta jeunesse ?
J’ai débuté très tôt l’arbitrage, il m’est arrivé durant ma première année d’officielle d’appréhender quelque peu les rencontres notamment à cause du « statut » officiel que j’avais et des attentes légitimes des différents acteurs de jeu. Mais au fur et à mesure des rencontres j’ai pris conscience que lorsque j’arbitrais un match, je n’étais pas seule. En effet, nous sommes deux arbitres à diriger une rencontre et le/la collègue représente un réel soutien sur l’ensemble du match. Nous formons un duo.

Le fait d’être arbitre et joueuse en même temps ne pose-t-il pas trop de problèmes ? Si tu avais à choisir, que choisirais-tu ?
Au contraire, être arbitre et joueuse sont des atouts complémentaires et enrichissantes pour chacune de mes « fonctions ». Quand j’arbitre, être joueuse me permet de mieux « sentir » le jeu et donc de faire des choix d’arbitrage qui me semblent les plus justes pour les acteurs de jeu. De même, quand je joue, certaines connaissances du règlement me permettent de mieux anticiper un fait de jeu par exemple.
JOKER ! J’espère ne jamais avoir à choisir !


T’imposes-tu une préparation spécifique pour préparer tes matchs ? (QCM, Interprétations, courses …)
J’ai la chance d’avoir mes parents qui me suivent à chacun de mes matchs et peuvent donc filmer mes rencontres. En effet, très rapidement, je me suis rendue compte qu’apprendre de mes propres erreurs grâce à l’outil vidéo était la meilleure solution pour progresser rencontre après rencontre. De plus, j’ai aussi la chance de pouvoir continuer à pratiquer le basket ce qui me permet de garder une certaine condition sportive pour appréhender au mieux l’investissement physique qu’exige chaque rencontre.
Finalement, je pense que les échanges et débriefings de matchs avec mes collègues arbitres ainsi que mes formateurs sont les plus importants dans ma formation d’arbitre. Il est essentiel de se mettre à jour chaque saison par rapport aux nouvelles consignes de la FFBB.


Finale féminine Fin4l Four 2017
Finale féminine Fin4l Four 2017
Qu’ambitionnes-tu dans l’arbitrage ? Viseras-tu le haut niveau ?
Je ne me fixe pas d’objectifs précis, je ne me donne pas de limites mais je préfère affronter ce long parcours « step by step » c’est à dire aborder les étapes les unes après les autres. Ma seule ambition est d’être la plus performante possible à chaque étape de ma formation en tant qu’arbitre. J’aime me fixer des défis.
Mais il est tout de même vrai que j’aimerais pouvoir atteindre le haut niveau dans l’arbitrage !

Tu te vois arbitrer combien de temps ?
J’espère pouvoir arbitrer le plus longtemps possible ! Ce sont mes jambes qui décideront !

Si tu devais conseiller des personnes qui se lancent dans l’arbitrage, que leur dirais-tu en priorité ?
Je pense que le plus important est de s’écouter et de faire les choses dès que l’on en a envie. Sans se priver, sans se laisser limiter par ses propres craintes. Osez essayer ! Moi, je me répète souvent, que « Le hasard ne favorise que les esprits préparés ».

Ce week end, tu as officié une rencontre du niveau national lors du Fin4l Four, as tu appréhendé ? Comment as tu géré tes rencontres ?
Arbitrer ce week-end au Final Four est une grande première pour moi. Comme je l’ai dit précédemment, j’aime me fixer des défis et dépasser mes limites. Je pense que cet événement va énormément m’apporter en tant qu’arbitre mais aussi en tant que personne.
Comme pour chaque match de la saison, j’ai pris le temps de regarder les classements, les résultats, les effectifs des équipes qui seront présentes ce week-end afin d’appréhender au mieux les rencontres.


Merci à toi, Amandine de nous avoir accordé du temps pour cet interview.
Bonne saison et bon courage dans ta carrière d'arbitre !


Rédigé le Jeudi 30 Novembre 2017 à 22:59 | Lu 5510 fois | 1 commentaire(s)





1.Posté par Declas le 01/12/2017 14:33 (depuis mobile)
Bravo miss ma fille, Margot Raberin, a joué à FC Lyon maintenant à l''Eveil. Elle avait ete accroché par OL parce que tres rapide mais a prefere ses etudes. Elle joue tout les dimanches.

Nouveau commentaire :